Freelance : les étapes pour mener sa démarche commerciale

La démarche commerciale est une étape décisive avant de démarrer votre première mission de consultant freelance. Voici 9 conseils pour vous aider dans cet objectif.

Freelance démarche commerciale

Créez et développez votre réseau de prescripteur

La plupart du temps, vous trouverez votre première mission grâce à votre réseau et à la prescription de votre entourage.

Vendez une prestation que vous maîtrisez

Pour vos débuts, le contexte professionnel doit être similaire à ceux dans lesquels vous avez déjà exercé.

Évitez la posture du “je sais tout”

Être consultant ne veut pas dire tout savoir : évitez cette posture qui pourrait vous décrédibiliser auprès de vos clients.

Privilégiez l’écoute

Prenez le temps d’écouter votre interlocuteur, de le questionner, de le valoriser… C’est en écoutant votre client que vous pourrez comprendre son besoin et y répondre le mieux possible.

Personnalisez la relation avec votre client

Pour cela, évitez les documents standards. Votre objectif doit être d’avoir une relation personnalisée avec votre client. Pour cela, commencez par une note d’intention, qui constitue une pré-proposition. Détaillez celle-ci à travers un document simple et précis, que votre client pourra s’approprier pour le vendre à sa hiérarchie. En savoir plus : Les 5 clés de la note d’intention du consultant

Adaptez vous à votre client

Si vous sentez que le client a besoin de prendre son temps, montrez vous patient et laissez lui le temps de réfléchir. Au contraire, si votre client est pressé, faîtes lui une proposition rapidement.

Ne soyez pas trop gourmand

Vous ne devez pas percevoir votre première mission comme une occasion de facturer le plus possible à votre client en multipliant les prestations. Allez y progressivement : concentrez vous d’abord sur son besoin premier. Par la suite, s’il est satisfait, vous pourrez lui proposer d’autres prestations.

Utilisez un support

Si vous devez présenter votre offre devant votre client, appuyez vous sur un support (Powerpoint ou autres alternatives). Attention toutefois à ne pas trop charger les slides, faute de quoi votre audience lira vos slides au lieu de vous écouter. L’objectif n’est pas de réciter : laissez de la place à l’échange, faites exister votre client.

Pour en savoir plus sur ces astuces et découvrir la version intégrale de cet article, cliquez sur le lien ci-dessous :

> La démarche commerciale du consultant : 9 conseils

par le .

Articles intéressants :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

DEMANDE DE RENDEZ-VOUS