• Actualités du portage salarial
  • Mar 7, 2014
  • 1 commentaire
  • Imprimer

Etre femme et chef d’entreprise à la fois : pourquoi pas le portage salarial ?

Alors que la journée internationale de la femme a lieu demain (8 mars 2014), faisons le point sur la progression de l’entrepreneuriat féminin.

femme entrepreneur

Les femmes créent plus d’entreprises mais rencontrent plus de difficultés que les hommes

En 15 ans le monde de l’entrepreneuriat s’est beaucoup féminisé, puisqu’aujourd’hui 30% des créateurs d’entreprises sont des femmes, un chiffre qui a doublé sur la période. Mais dans un contexte de crise (ou de sortie de crise), assez difficile pour l’économie, envisager de prendre le risque de lancer sa propre affaire n’est pas chose aisée, et l’on sait que les femmes rencontrent par ailleurs plus de difficultés que les hommes lorsqu’il s’agit de trouver les soutiens nécessaires à ce genre de projet, prisonnière parfois du fameux plafond de verre.

En effet, elles évoquent souvent la difficulté de convaincre banquiers et investisseurs de les suivre mais également le fait qu’allier vie privée et vie professionnelle est un combat/casse-tête permanent. L’aversion au risque qui semble caractériser la société française participe également aux obstacles culturels vers l’entreprenariat féminin.

Cette frilosité est confirmée par une étude de l’OCDE publiée en décembre 2013, intitulée « inégalités hommes-femmes, il est temps d’agir » qui démontre que les femmes sont moins nombreuses que les hommes à se lancer dans l’entrepreneuriat, alors que dans le même temps les entreprises créés par des femmes « affichent de meilleurs scores en terme de création d’emplois que celle des hommes », sans compter que le taux d’endettement est bien moindre chez les femmes (autour de 4000 €) notamment en raison d’un niveau d’exigence plus élevé de la part des éventuels prêteurs (les femmes doivent fournir plus de justificatifs et parfois souffrir de taux d’intérêt plus élevés).

L’ouverture aux femmes entrepreneurs : l’élargissement des publics

Ainsi, au regard de la conjoncture actuelle et des difficultés qu’elles peuvent rencontrer dans leur vie professionnelle, les femmes souhaiteraient pouvoir se tourner vers de nouvelles formes d’emploi qui leur permettrait de disposer d’horaires plus souples. Le portage salarial semble à cet égard la solution idéale.

A ses débuts réservés aux seniors qui ne voulaient pas rester sans activité, le portage salarial est revenu à la mode ces dernières années et touche désormais un public beaucoup plus large.

L’ouverture aux domaines de compétence

Cette forme d’emploi non conventionnelle permet à la salariée « portée » de bénéficier du régime du salariat tandis qu’elle effectue des missions correspondant à des besoins ponctuels pour des entreprises.

Son développement a permis au portage de sortir des secteurs de l’ingénierie et de la finance marqués par une forte présence masculine. Le portage salarial concerne désormais tout le secteur des prestations de service (audit, formation, communication), secteur dans lequel la présence des femmes est en effet importante.

Plus souple, ce statut permet ainsi aux femmes de lancer leur entreprise tout en étant à l’abri des risques principaux liés à un tel projet. Elles peuvent se lancer sans crainte et travailler en autonomie et à leur propre rythme. En effet, on peut constater que beaucoup d’entre elles optent pour des formules à mi-temps ou à 60% de temps afin de parvenir à concilier les exigences de leur vie privée à celles de leurs ambitions professionnelles.

Par ailleurs, les créatrices d’entreprises qui décident de travailler sous ce statut particulier choisissent bien souvent de le conserver au delà de deux ans, période considérée comme la période de lancement et de consolidation nécessaire avant que le salarié porté, fort de l’expérience acquise, ne décide de se lancer seul, car les avantages sont nombreux.

Le portage salarial permet de bénéficier de tous les acquis induits par le régime du salariat

Selon les estimations, le recours à une société de portage permet de gagner 25% du temps travaillé puisque la société de portage se charge de toutes les démarches administratives et fiscales. Le gain de temps s’opère également au moment de recouvrir les honoraires dus par l’entreprise cliente si prend du retard dans la rémunération. La société de portage fait en sorte que les salaires soient toujours versés à 100% quoiqu’il arrive.

Le portage salarial représente donc un véritable tremplin pour les femmes qui souhaitent lancer leur affaire et qui souhaitent pouvoir le faire sans avoir à prendre de risques inutiles et sans que leur vie de famille n’en ait à souffrir.

par le .

Articles intéressants :

1 commentaire

  1. cecile dit :

    Merci pour cette analyse, qui ne fait que valider ma propre réflexion de créatrice.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

DEMANDE DE RENDEZ-VOUS