• Actualités du portage salarial
  • Nov 10, 2016
  • Pas de réponse
  • Étiquettes : ,
  • Imprimer

Vidéo : Portage salarial ou auto-entrepreneur, quel statut pour devenir indépendant ?

A l’occasion du Salon SME 2016, Radhia Amirat, Présidente d’ACPI et Directrice générale adjointe d’ITG, était l’invitée de l’émission “Expertises” en compagnie de Charles Alexandre, Président du site auto-entrepreneur.fr.

Cette interview croisée est dédiée à la comparaison entre le portage salarial et le régime auto-entrepreneur. Voici la vidéo :

Portage salarial vs auto-entrepreneur : quelles différences ?

Les deux invités sont d’abord interrogés sur les différences entre ces statuts. Parmi les points abordés :

  • Le statut de salarié et la prise en charge des parties administratives en portage salarial
  • La simplification du régime auto-entrepreneur et ses contraintes concernant le chiffre d’affaires
  • Les différences en termes de facturation, notamment en ce qui concerne la déduction des frais professionnels.
  • Les activités pouvant rentrer dans le cadre du portage salarial et de l’auto-entrepreneuriat

Portage salarial ou autoentrepreneur : quels intérêts ?

Radhia Amirat et Charles Alexandre sont tous deux questionnés sur l’intérêt principal de “l’autre statut”.
A cette occasion, Radhia Amirat évoque notamment la possibilité d’exercer des métiers qui ne rentrent pas dans le cadre du portage salarial en tant qu’auto-entrepreneur.

Le président d’auto-entrepreneur.fr insiste quant à lui sur la sécurité offerte par le portage salarial, sans commune mesure avec celle dont bénéficie l’auto-entrepreneur.

Auto entrepreneur ou portage salarial: pourquoi choisir l’un plutôt que l’autre?

Pour Charles Alexandre, le régime auto-entrepreneur est un bon tremplin vers la création d’entreprise et permet de répondre à un besoin.

Radhia Amirat insiste quant à elle sur la simplicité du portage salarial lorsqu’on est seul et qu’on veut vendre sa propre expertise : le portage permet alors d’avoir des démarches administratives simplifiées et de travailler en collectif, par exemple pour répondre à un appel d’offres. Cette solution apporte aussi de la crédibilité au consultant dans sa recherche de missions : il est rassurant pour les clients de voir qu’il appartient à une société de portage salarial sérieuse et reconnue.

Portage salarial et autoentrepreneur : le cumul est-il possible ?

A cette question, la Présidente d’ACPI répond par l’affirmative : les auto-entrepreneurs ayant dépassé la limite des 32 900 euros de chiffre d’affaires annuel peuvent tout à fait recourir au portage pour continuer à facturer.
En parallèle, le portage salarial est aussi cumulable avec un emploi salarié, ce qui permet de cotiser davantage en matière de chômage et de retraite.

Charles Alexandre et Radhia Amirat s’accordent également sur le fait que vendre une mission en portage salarial en ayant été auto-entrepreneur jusque-là n’est pas un problème. Le client recherche surtout une compétence et s’intéresse plus à la personne qu’au statut.

Ces 2 solutions répondent à des attentes différentes, même si elles peuvent parfois s’avérer complémentaires. Le portage salarial se distingue toutefois en matière de sécurité et d’accompagnement. Cette forme d’emploi émergente est aujourd’hui un compromis judicieux pour cumuler la liberté du freelance et la sécurité du salarié.

Pour en savoir plus sur le portage salarial :

Demande de rendez-vous portage salarial informatique

par le .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

DEMANDE DE RENDEZ-VOUS