• Actualités du portage salarial
  • Fév 8, 2013
  • Pas de réponse
  • Imprimer

Comment négocier le prix de votre mission ? – conseil 2/3

Conseil 2/3 : bien choisir son prix.

Deux méthodes peuvent vous permettre d’être au prix le plus juste pour une mission.

  • Tout d’abord, décomplexez vous en comparant le taux journalier de facturation que vous avez en tête et votre ancien salaire.

Pour cela, vous pouvez prendre un de vos anciens bulletins de paie et regarder le coût global pour votre ancien employeur. Pour ce faire, vous ajoutez le salaire brut + les charges patronales. Vous devriez idéalement, ajouter toutes les primes et autres avantages si vous en connaissez les montants rapportés au mois. A ce montant, vous rajoutez 10 % qui représentent la compensation financière de vos congés payés. Cela vous donne un premier montant.

Si vous le souhaitez, vous pouvez de nouveau rajouter 10% qui correspondraient à la prime de précarité que votre client devrait vous verser s’il vous prenait en CDD pour cette mission.

Lorsque vous avez additionné le tout, vous divisez ce montant par 20 (nombre moyen de jours dans le mois) pour obtenir votre Taux Journalier Moyen (TJM). Il représente globalement le double de ce que vous percevrez en net.

Ensuite en fonction du temps que vous avez prévu de consacrer à la mission, vous n’avez plus qu’à multiplier votre TJM à ce nombre de jour et vous obtenez le montant global pour la mission.

  • La 2ème méthode consiste à se renseigner sur les tarifs du marché.

Pour ce faire, Internet reste une très bonne source d’information. Sinon, si vous avez déjà choisi votre société de portage salarial, faites appel à eux.

En fonction de votre profil (expérience, expertise, …), du descriptif de la mission et de sa durée, l’ACPI vous aide à trouver le taux le plus juste pour avoir les meilleures chances de remporter la mission.

Attention cependant à ne pas être trop cher. La crise actuelle se traduit par des baisses de taux depuis quelques temps. Mais attention surtout à ne pas être trop en dessous du marché. Non seulement vous n’arriverez pas à développer une activité viable pour vous, en plus vous risquez de donner une mauvaise image de votre travail et de sa valeur. Enfin, une fois le taux fixé avec un client, il peut parfois baisser, mais jamais remonter.

Avec plus de 3000 missions à son actif, l’ACPI peut vous aider à trouver le juste prix. N’hésitez pas : appelez nous !

 

par le .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

DEMANDE DE RENDEZ-VOUS