• Actualités du portage salarial
  • Fév 4, 2013
  • Pas de réponse
  • Imprimer

Comment négocier le prix de votre mission ? – conseil 1/3

Conseil 1/3 : bien soigner son descriptif de mission.

Les premières missions sont souvent auprès d’entreprises ou de personnes que l’on connaît déjà. Cela peut comporter un risque car on néglige souvent la formalisation.

Combien d’entre vous ont déjà été tenté par un accord oral ou une bonne vieille tape dans le dos en guise d’accord ? Combien d’autres ont déjà commencé a travailler avant d’avoir un contrat ?

S’il paraît évident de ne jamais proposer un tarif sans avoir au préalable fait un énorme travail de collecte d’expression des besoins auprès de son futur client. Il est tout aussi évident de formaliser précisément, dans le descriptif de mission inscrit au contrat de prestation, ce qui ressort de ces échanges.

Il est très important que le contrat de prestation reprenne les éléments de la mission de façon très détaillée. En effet, tout ce qui a pu être dit à l’oral peut se perdre ou être déformé en cours de route. Tout ce qui est écrit au contrat peut, en cas de désaccord sur la mission, servir de repère, voir de juge.

De plus, le fait de décrire précisément la mission va vous permettre de souligner les différentes étapes nécessaires à sa réalisation. On néglige trop souvent de parler des phases préparatoires, d’audit de l’existant, d’étude de la concurrence, … Sans tomber dans l’excès, le fait de détailler la mission va aider votre client à réaliser la charge de travail qu’elle représente, et vous aidera donc à justifier votre prix !

Pour tout ceux qui ne sont pas encore à l’aise avec la formalisation de chaque étape de la mission, l’ACPI propose une formation sur la méthodologie du consultant. Celle-ci vous permet d’acquérir, ou de revoir, les bons réflexes du consultant autonome.

 

 

par le .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

DEMANDE DE RENDEZ-VOUS