• Actualités du portage salarial
  • Juin 30, 2014
  • Pas de réponse
  • Imprimer

Temps de travail : comment concilier vie professionnelle et privée ?

Sous l’égide de l’Agence nationale pour l’amélioration des conditions de travail (ANACT) s’est déroulée du 16 au 20 juin dernier la 11e semaine pour la qualité de vie au travail (SQVT 2014), l’occasion pour l’agence de dévoiler un sondage réalisé en collaboration avec l’institut TNS-Sofres, s’interrogeant sur les difficultés à concilier vie professionnelle et vie privée.

équilivre entre vie privée et travail

Temps de travail : le faible engagement des entreprises

En effet les salariés se montrent plutôt sceptiques face à l’implication de leur entreprise sur cette question, un an notamment après l’accord interprofessionnel relatif à la qualité de vie au travail.

Ainsi selon le sondage, mené auprès de 1026 personnes salariées du public et du privé, les salariés n’attribueraient qu’une note de un sur cinq à leurs entreprises sur la question de la conciliation des temps, manifestant ainsi leur mécontentement face au manque d’aménagements adéquats proposés par leurs employeurs.

Si efforts il y a, ceux-ci sont fournis le plus souvent par les managers de proximité, et non par les personnels dirigeants des services ressources humaines ou des organisations syndicales. C’est la raison pour laquelle le sondage révèle que là où 49% des sondés déclarent faire confiance à leur supérieur hiérarchique (souvent le manager donc) pour favoriser une meilleure conciliation entre vie professionnelle et vie privée, seuls 36% des interrogés accordent leur confiance aux syndicats et 34% aux directions des ressources humaines.

Aménager son temps de travail : du rêve à la réalité

C’est tout l’enjeu de ce sondage et de l’évènement organisé par l’Anact, qui mentionne par ailleurs le fait que de nombreuses entreprises souhaitent s’engager davantage sur ces questions.

C’est en ce sens qu’auprès de ces entreprises environ 600 expérimentations ont déjà débuté, touchant à diverses thématiques comme le travail à temps partiel, le télétravail, les horaires décalés ou encore la mise en place de crèches d’entreprises et de conciergeries. Des conclusions seront rendues dans un an, à l’issue des observations qui auront pu être effectuées par le comité de suivi, composé notamment des signataires de l’accord interprofessionnel.

Le sondage quant à lui révèle d’ores et déjà que les salariés montrent une nette préférence pour les aménagements horaires et liés aux modalités de travail. Ainsi 74% des sondés souhaiteraient avoir la possibilité de quitter leur lieu de travail au cas où un impératif quelconque surviendrait, 69% souhaiteraient une diminution de la charge et/ou du rythme de travail si le salarié souffre de souci personnel. D’autres (65%) évoquent la possibilité de bénéficier d’horaires plus personnalisés. Cependant crèches et conciergeries ne remportent pas encore un franc succès auprès des salariés…signe d’une différence culturelle avec certains pays où ces solutions sont très répandues.

Cet aménagement interne aux entreprises conduit enfin certains experts à décider de créer leur propre activité pour se sortir de ces contraintes.

Sans aller jusqu’à créer son entreprise, solution qui représente un investissement et un temps de travail bien supérieur à la moyenne, certains ont décidé de travailler par missions et proposent leurs services à des entreprises tout en hébergeant leur activité au sein d’une entreprise de portage.

Cette solution du portage salarial qui a indubitablement le vent en poupe, ayant été récemment promue par le Gouvernement comme solution innovante à l’occasion du plan d’emploi pour les seniors.

par le .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

DEMANDE DE RENDEZ-VOUS