Les témoignages

Nos services

Christian ALMERAS

Témoignage de Christian Alméras

En novembre 2002, l’agence de communication dans laquelle j’étais Directeur Associé depuis 17 ans dépose le bilan. Je réussi à négocier le fait de conserver certains des clients qui sont d’accord pour me suivre.

J’ai à l’époque 47 ans et je suis dans une situation délicate :
– Je n’ai pas touché de salaire depuis 5 mois.
– Je ne suis pas sur de pouvoir bénéficier du chômage et d’indemnités de licenciements par les AGS, compte tenu de mon statut.

En revanche, j’ai la chance d’avoir un début d’activité avec des clients. Il me faut donc une solution immédiate et simple pour rebondir, or je suis allergique à tout ce qui est administratif. Je choisi le Portage Salarial et l’ACPI dont le site internet expose clairement en quoi ça consiste et quels en sont les avantages.

Parallèlement, je reprends contact avec un graphiste (j’ai besoin de cette fonction pour compléter mon activité) que j’ai connu dans mon ancienne agence et qui en est parti en 2001. Celui-ci travaille en indépendant via la Maison des Artistes. Pour des raisons de simplicité par rapport à mes clients, mais aussi parce qu’il a du mal à gérer l’administratif, je lui demande de passer aussi par l’ACPI. Cela permet de regrouper nos prestations sur une même facture. Pour les clients, à part le nom et l’adresse, rien ne change dans leur process administratif.

Notre première facture a été émise en décembre 2002, soit un mois seulement après le dépôt de bilan. J’ai eu juste à préparer les données de la facture, et l’ACPI s’est chargée du reste (établissement des contrats et de la facture, réception du règlement). En fait, j’ai fait exactement ce que je faisais dans ma précédente agence de communication en tant que responsable de business unit. Tout ceci s’est poursuivi sans aucun problème pendant 5 ans. En cas de dépassement du délais de règlement, j’effectuais moi-même les relances dans la majorité des cas mais parfois je demandais à l’ACPI de s’en charger.

Nous avions pris l’habitude, mon graphiste (qui est maintenant mon associé) et moi de ne pas toucher systématiquement la totalité des sommes dont l’ACPI disposait sur nos comptes respectifs. Cela nous a permis de récupérer un solde suffisant pour ne pas avoir de problème lors de la création de l’entreprise.

Le Portage Salarial ne dispose pas aujourd’hui de la place qu’il mérite. Les Gouvernements successifs devraient comprendre que c’est une opportunité pour certaines personnes :
– De se sortir de situations problématiques et d’éviter de coûter à la collectivité.
– De travailler comme elles l’entendent quand les autres solutions ne leur conviennent pas.

Comme tout nouveau métier, cette nouvelle forme d’emploi a eu son lot de problèmes au début de son histoire. L’ACPI et d’autres entreprises ont fait le nécessaire pour assainir cette situation via un syndicat. C’est donc maintenant à l’Etat d’en prendre conscience et de « porter » à son tour le Portage Salarial car de nos jours, aucune solution légale ne doit être écartée lorsqu’elle est bénéfique à l’emploi.

Laurence DESMOUSSEAUX

Se mettre à son compte est plus qu’un choix de carrière, c’est un choix de vie. Témoignage de Laurence Desmousseaux

« Monter ma propre structure et devenir chef d’entreprise n’était vraiment pas un rêve de petite fille et ce n’est qu’entourée et rassurée par la structure de portage de l’ACPI que j’ai pu lâcher prise au fur et à mesure du temps et de leurs conseils.

L’expérience de l’ACPI – l’Agence Conseil Pour les Intervenants, m’a permis de me décharger complètement de toute la partie administrative pour me consacrer au développement commercial d’une part, et d’autre part, de me sécuriser financièrement, en particulier aux débuts de l’activité, par le jeu des avances de salaires.

Une à deux fois par an, l’ACPI organise des réceptions informelles où se retrouvent les différents membres et cela permet de travailler et d’entretenir le réseau entre consultants.

Enfin, les formations comme « Elaborer et défendre son offre » ou « Méthodologie du conseil» m’ont apporté les connaissances qui me manquaient pour être plus professionnelle.

Après 18 mois de collaboration, ayant accepté l’idée de travailler à mon compte, compris les avantages de la situation, j’ai décidé de fonder une EURL. L’ACPI m’a aidé et accompagné dans ce nouveau tournant et dans mon changement de statut.

Aujourd’hui, j’ai une société de Conseil en Communication avec une spécificité de travail sur l’Image de la Marque dans le domaine de l’internet, de la beauté, de la mode et de l’art de vivre (Relations Presse, Relations Publiques, Sourcing Produits), et je suis très contente du chemin parcouru. »

Gérard BERTIN

Le portage salarial, c’est la possibilité de tester sa capacité à devenir consultant indépendant en mettant toutes les chances de son côté.

Témoignage de Gérard BERTIN Gérant de VVD conseil et formation

Je n’avais jamais envisagé de voler de mes propres ailes. La perspective de devoir me battre sur tous les fronts en même temps : clients, organismes sociaux, administration, banque…, avait refroidi mes envies de liberté. Ajouter la complexité à la prise de risques me semblait déraisonnable au moment où ma carrière était en pleine évolution.

La rencontre d’un proche, dont j’apprécie notamment la compétence professionnelle et ayant fait le choix de rejoindre l’ACPI, me donna envie de rencontrer Madame Radhia AMIRAT. Depuis cet entretien en 2004, nous n’avons jamais cessé de collaborer.

Ce statut présente beaucoup d’avantages, et plus particulièrement à l’ACPI : prise en charge des contraintes administratives, accompagnement, conseil, réseau, oreilles attentives, formations, outils de communication, partages d’expériences, moments de convivialité… La liste est longue, je vais en extraire un qui me semble le plus fort en ce qui me concerne : chacun peut trouver dans cette formule une réponse personnalisée à ses propres attentes. Certains, comme moi, viennent se tester en tant qu’intervenant indépendant, tout en cherchant à minimiser les risques. D’autres choisiront d’adopter définitivement ce statut. D’autres enfin feront un aller-retour après avoir testé avec plus ou moins de bonheur l’aventure de la création d’entreprise.

Si vous cherchez la simplicité et la réactivité d’une sympathique équipe à taille humaine, mais sans renoncer à la modernité et à l’efficacité d’une entreprise, alors faites comme moi et prenez un rendez-vous qui changera peut-être votre vie professionnelle.


par le .

Articles intéressants :

DEMANDE DE RENDEZ-VOUS